« On les aide pour qu’ils nous soignent »

Depuis une quinzaine de jours quelques membres du repair café d’Albi réalisent des masques visières à l’intention des soignants. Quelques cabinets d’infirmiers-ères du quartier de la maladrerie ,des boutiques « Biocoop » ont été équipés de ces masques visières réalisés à domicile. L’imprimante sert à fabriquer le support, une sorte de serre-tête, sur lequel viendra se clipser la visière proprement dite.

« Il s’agit tout simplement d’une couverture transparente de reliure de librairie dans une certaine qualité », précise Jean-claude. Le serre-tête est produit à partir d’un fil plastique qui passe dans un système de chauffe, avant d’être posé couche par couche à l’endroit précis dessiné sur ordinateur. On parle de « dépôt de matière par filament ». À noter, que les visières ainsi produites sont proposées gratuitement. « On ne veut pas d’argent. Du filament, des feuilles oui, mais des euros non. »